Notre stack marketing 2022 : on lève le voile sur nos outils !

Article publié le

03 octobre 2022

Marketing Stack

Une question revient souvent au sein des entreprises en pleine croissance : quels outils choisir et pour quoi faire ? Ah, ce serait si simple s’il existait une parfaite boîte à outils du marketing digital ! Eh bien, non. Cela peut même devenir casse-tête de tester et de comparer toutes les solutions du marché. Si vous êtes responsable du marketing dans votre entreprise et que vous êtes en phase de recherche d’outils webmarketing, cet article va vous intéresser. Avec l’aide de chacun de nos collaborateurs experts dans leur(s) domaine(s), nous avons élaboré une liste de nos outils marketing digital les plus utilisés. Applications web gratuites, extensions de navigateurs, licences de logiciels et autres abonnements à des solutions SaaS… Vous allez découvrir la palette d’outils qui compose notre pile technologique, appelée aussi marketing stack. Suivez-nous en coulisses !

Les CMS pour créer sites web, blogs et landing pages

Webflow pour les landing pages

Webflow est un outil no-code de la catégorie des CMS (Content Management System). On l’utilise pour créer les landing pages et sites vitrines de nos clients.

Il a l’avantage de mettre à disposition de nombreux templates, dont on peut se servir afin de raccourcir les délais de mise en ligne.

WordPress pour les sites web

WordPress est un CMS open source très puissant ; le plus utilisé au monde. Pas étonnant qu’il fasse partie de notre stack technique. Avec lui, on crée des sites vitrines, des sites marchands et des blogs d’entreprise.

Nous complétons son utilisation par différents plugins, dont ceux-ci :

  • le constructeur de page Elementor ;
  • Woocommerce, pour la vente en ligne ;
  • l’extension Yoast, pour la configuration des éléments SEO.

Et pour l’optimisation des performances et temps de chargement :

  • WP Rocket (mise en cache) ;
  • RocketCDN (choix du serveur le plus proche) ;
  • Imagify (compression du poids des images).

Les applications d’A/B testing

Une fois les sites et landing pages de nos clients mis en ligne, l’équipe Anode ne s’arrête pas là : nous cherchons sans cesse à améliorer les performances de chaque page web, pour en maximiser le potentiel. Avec les outils suivants, nous pouvons comparer deux versions de page, pour ne conserver que celle qui obtient les meilleurs taux de conversion :

Optimize

C’est l’outil de test A/B et de personnalisation de pages de Google. Celui que nous utilisons le plus fréquemment. Il est bien sûr intégré nativement aux autres solutions Google : Google Analytics et Google Ads. On peut créer facilement – et gratuitement – de petits tests simples comme faire varier la couleur d’un bouton, le copywriting d’un titre, l’emplacement d’un CTA, la disposition de blocs de contenus…

AB Tasty 

Cette application low-code française permet d’effectuer des tests multi-pages et multi-variés. Elle propose aussi une bibliothèque assez sympa de widgets personnalisables (pop-in de promotion, bannière de compte à rebours, barre de progression dans le tunnel d’achat, sondage NPS, etc.).

Les solutions pour capter des leads

Un site internet pour la visibilité, c’est bien, mais comment générer des prospects en ligne ? En mettant en place des moyens de recueillir les coordonnées des visiteurs les plus intéressés. Nous avons testé plusieurs outils et pouvons recommander ceux-ci :

Heyflow et Gravityform pour les formulaires

Heyflow est une application no-code pour concevoir des formulaires dynamiques et assez élaborés, sous forme de scénarios appelés « clickflows ». Après soumission du formulaire, on peut rediriger l’utilisateur vers une autre page web, ou bien un autre scénario… Il y a énormément de possibilités. Les réponses sont collectées dans l’outil de son choix (Slack, Zapier, Google Sheets…).

Quant à Gravityform, il s’agit d’un plugin WordPress qui permet d’intégrer un formulaire sur un site créé avec ce CMS. On le configure simplement en allant piocher parmi les quelques 30 champs disponibles. On peut le rendre dynamique, par l’affichage ou non de champs en fonction des réponses données par l’utilisateur aux questions précédentes. Il existe toutes sortes de petites fonctionnalités intéressantes (notifications, planification…). Toutes les données sont enregistrées dans le back-office, mais peuvent aussi être transmises à votre CRM grâce aux API.

Landbot et Tidio pour les chatbots

Landbot se positionne clairement au cœur des stratégies marketing d’engagement et de génération de leads. Avec lui, on va pouvoir créer des chatbots conversationnels en no-code, à partir de modèles prêts à l’emploi et de briques assemblées. L’interface de construction est intuitive grâce au système de « glisser-déposer » d’éléments. Nous l’utilisons pour des pages web, mais pour information, il est également possible de créer des conversations automatisées pour WhatsApp ou Facebook Messenger.

Enfin, on peut conseiller un plugin WordPress nommé Tidio Live Chat & Chatbots. Rapide à installer, avec une version gratuite, ça vaut le coup de l’essayer ! On distingue deux fonctionnalités :

  • le live chat, qui correspond à une messagerie instantanée entre vos clients et vous-même ;
  • tandis que le chatbot est un robot conversationnel disponible 24/7.

Calendly pour la prise de rendez-vous

Est-il encore nécessaire de présenter Calendly ? Il facilite vraiment la vie de ceux qui ont besoin de gérer un planning de rendez-vous avec des prospects et clients. D’un côté, vous définissez vos plages horaires disponibles, vous intégrez Calendly à votre site ; puis de l’autre, les internautes choisissent de réserver un créneau, qui se bloque dans votre agenda. Il existe une version gratuite, mais la version payante offre davantage de possibilités intéressantes (voire indispensables pour les professionnels) et dont on ne peut rapidement plus se passer.

Le no-code et l’automation pour une stack marketing interconnectée

Ici, nous allons parler de deux outils devenus incontournables pour construire un écosystème digital interconnecté, avec des workflows d’actions automatisées.

Airtable en guise de CRM (Customer Relationship Management)

Airtable est une base de données. Un peu comme notre bon vieux tableur Excel. Alors pourquoi cet engouement pour un tel outil ? Parce que c’est une application web collaborative, qu’elle propose des modèles prêts à l’emploi et des vues multiples (calendrier, galerie, kanban). Et surtout, parce qu’elle s’interface aisément avec de très nombreuses autres solutions digitales! On peut voir Airtable comme le cœur de la stack marketing, avec les autres outils qui gravitent autour pour se servir des données et/ou les alimenter. Il est reconnu pour sa facilité de prise en main et sa capacité à gérer un volume important de données. Notre principal cas d’usage pour nos clients, est d’y enregistrer les leads générés par nos campagnes webmarketing.

Zapier pour lier les outils et automatiser les actions

Cette solution se targue de connecter plus de 5 000 applications entre elles. Si vous avez des processus qui impliquent plusieurs outils digitaux, Zapier fait le lien entre eux afin d’automatiser l’exécution de tâches. Vous construisez des workflows (ou scenarios) en empilant les étapes, sur la base d’un modèle appelé « Zap » : événement déclencheur -> action(s). Un Zap peut compter jusqu’à 100 actions. À cela, on peut ajouter des règles pour que l’action ne soit déclenchée que si une condition est remplie.

Les outils de monitoring ou d’audit de sites

Updown.io pour la surveillance

Avec cette solution, nous surveillons tous les sites dont nous avons la gestion, dans un seul dashboard. En un coup d’œil, on peut voir si un site ou un service est « tombé » et cela nous rend encore plus réactifs.

GTmetrix pour l’analyse des performances d’un site internet

GTmetrix délivre un rapport d’évaluation des performances d’un site. Les critères se basent notamment sur les Core Web Vitals définis par Google, ce qui nous donne de précieuses indications sur les optimisations à apporter à un site pour qu’il soit encore mieux référencé.

PageSpeed Insights pour l’analyse des performances d’une page

Dans le même genre, nous utilisons PageSpeed Insights, un outil de test de performance proposé par Google. Il calcule le score global d’une page, en version desktop ainsi qu’en version mobile (à laquelle s’attache particulièrement notre cher Google). Les différents critères notés sont associés à un code couleur, pour aider à l’interprétation des résultats. En plus, il fournit des suggestions d’optimisations possibles pour diminuer la vitesse de chargement de la page, ainsi qu’une estimation de l’impact des modifications.

Les outils de web analyse et tracking

Vous trouverez ci-après un panel de solutions dont nous nous servons pour suivre et analyser les performances de nos dispositifs digitaux. Avec ces outils, nous pouvons mieux comprendre le comportement des utilisateurs et en déduire des pistes d’amélioration.

Outil de web analyse

Piwik PRO, la web analyse « RGPD friendly »

Piwik PRO – dont nous sommes partenaire – est l’outil de web analyse que nous privilégions et que nous recommandons à nos clients. Pourquoi ? Parce qu’il respecte la vie privée des internautes, ce qui en fait une solution conforme aux directives RGPD et approuvée par la CNIL. Il ne collecte que des données utiles à l’analyse des parcours, donc n’a pas besoin de demander leur consentement aux visiteurs. La plateforme met à disposition différents rapports, que l’on trouve regroupés au sein de trois grandes catégories :

  • L’audience ;
  • L’acquisition ;
  • Le comportement.

On peut aussi créer des rapports personnalisés. Dans un article pour Piwik PRO, nous avons déroulé un cas d’usage basé sur 3 dashboards principaux : « Performance globale » ; « Performance des landing pages » et « Performance des formulaires ». N’hésitez pas à y jeter un œil et à nous demander conseil. Enfin, la fonctionnalité de tag management complète cette suite analytics.

Google Analytics pour le suivi statistiques des sites web

Évidemment, nous utilisons GA4 et Universal Analytics (les deux dernières versions de Google Analytics), pour analyser le trafic de nombreux sites dont nous nous occupons. C’est un outil encore très largement répandu, bien qu’il ne soit plus recommandé pour des questions liées à la RGPD.

Google Data Studio pour construire des tableaux de bord

Le reporting est assuré grâce à Google Data Studio, dans lequel nous avons créé nos différents tableaux de bord. Fait à souligner : les données sont actualisées en temps réel et proviennent de multiples sources : Google Analytics, Search Console, Google Sheets, etc. On peut naviguer comme on le souhaite dans le passé en modifiant le filtre de la période analysée. On peut aussi comparer des périodes (en mode glissant ou par rapport à la même période l’année d’avant) de façon à mettre en avant les tendances ou effets de saisonnalité.

Crazy Egg pour obtenir des heatmaps de comportements utilisateurs

Avec un outil comme Crazy Egg, on peut visualiser les comportement de navigation des internautes sur les sites web. Ce que l’on appelle heatmap est une « carte de chaleur » qui montre où les visiteurs passent le plus de temps, où ils cliquent, jusqu’où ils scrollent, etc. Très utile lorsque l’on cherche à optimiser les performances d’une page.

Agency Analytics pour agréger les données dans des rapports multi-campagnes

Cette plateforme, pensée pour les agences digitales comme Anode, permet de consolider des données provenant de diverses sources, dans un seul tableau de bord. De cette façon, nous pouvons créer un reporting global par client, avec des informations sur la performances des différents leviers actionnés :

  • Search Engine Marketing (SEA + SEO)
  • Social Media (SMO + SMA)
  • Web analytics
  • E-mail marketing

Axeptio pour la gestion des consentements

Intégré à un site web, il permet de gérer l’acceptation ou le refus des cookies par les internautes. La pop-up est entièrement personnalisable (textes, images, couleurs, position) pour s’harmoniser avec le design du site. À noter : l’outil est capable de générer des conditions générales de vente (CGV) et conditions générales d’utilisation (CGU).

Google Tag Manager pour la gestion centralisée des balises

C’est la solution TMS (Tag Management System) de Google, dans laquelle vous allez pouvoir configurer vos balises de suivi, définir les déclencheurs, créer des variables, établir votre plan de marquage, gérer les attributions…

La stack marketing pour l’optimisation du référencement SEA/SEO

Le Keyword Planner de Google (outil de planification des mots clés) est accessible depuis Google Ads. Avec lui, vous obtenez, pour un mot clé donné (ou requête clé) :

  • une liste d’idées de mots clés associés,
  • avec leur volume de recherche mensuel et la tendance,
  • leur niveau de concurrence,
  • une estimation des enchères de haut de page (fourchette haute et fourchette basse).

Il sert aux experts SEA, comme SEO, pour sélectionner les mots clés les plus pertinents.

Ensuite, coté SEA, on part sur la régie publicitaire Google Ads pour lancer et animer les campagnes d’annonces basée sur les mots clés sélectionnés.

Semrush notre outil de Search Engine Marketing (SEM)

Cette solution est très complète : elle compte jusqu’à 55 outils et rapports dans la formule la plus haute ! Chez Anode, nous utilisons principalement le module SEO avec les fonctionnalités d’audit de site, de recherche de mots clés, d’analyse de backlinks, de suivi des positions et du trafic organique… En plus, Semrush propose d’autres modules complémentaires : « Marketing de contenu » pour l’aide à la rédaction SEO, « Social Media » et « Publicité ».

La Google Search Console pour analyser les positions et clics depuis la SERP

La Google Search Console est un outil à la croisée du SEO et de la web analytics. Il est mis à disposition par Google et vous permet d’identifier quelles sont les requêtes qui ont généré du trafic organique vers votre site. Il fournit aussi des informations comme les positions de vos pages sur les différents mots clés, le nombre de clics et le taux de clic depuis la page de résultat de Google (ou SERP, pour Search Engine Page Results). Cela vous aide à trouver des pistes d’optimisations pour que vos pages attirent encore plus de visiteurs.

WebDeveloper et autres extensions pour analyser le SEO on-page

Cette extension de navigateur donne une mine d’information sur n’importe quelle page web : notamment ce qui est invisible des internautes, mais que les moteurs de recherche, eux, regardent pour pouvoir les référencer correctement.

On citera, par exemple :

  • Le balisage des titres Hn
  • Le title
  • La méta description
  • Les attributs alt des images

On aime également les extension SEO Minion et Smart SEO, que l’on vous laissera découvrir… En étant certains qu’au moins un de ces petits outils gratuits viendront s’ajouter à votre toolbox SEO !

Un simulateur de SERP pour prévisualiser les balises « title » et « meta description »

Nous avons évoqué les balises title et méta description dans le paragraphe ci-dessus. La title correspond au titre de votre page. La méta description, au résumé. C’est ce qui s’affiche de votre page (en plus de l’url) dans la SERP. Google ne laisse qu’un espace limité pour afficher ces éléments. Grâce au simulateur de SERP, vous pouvez vérifier que votre texte sera affiché en entier, et pas tronqué au milieu d’une phrase. Pourquoi est-ce important ? Parce que si ces textes donnent envie de cliquer à l’internaute, cela génèrera plus de visites sur la page. 

La boîte à outils content marketing, social media & veille

Cet outil, proposé gratuitement par Google, donne l’évolution du volume de recherches effectuées par les internautes sur un sujet ou mot clé, dans un pays, et sur une période donnée. Sur le graphique, on peut voir apparaître des effets de saisonnalité de certaines recherches ou observer qu’une mode est en train d’émerger ou à l’inverse, de s’éteindre. La possibilité de comparer plusieurs termes de recherche vous permettra de choisir celui qui est le plus populaire et donc qui offre le plus grand potentiel pour attirer du trafic vers votre site internet. Google Trends fournit d’autres informations très intéressantes , comme les sujets et requêtes associées, ou encore la répartition par région ou département (utile également pour le SEO local).

Answer The Public et Also Asked pour découvrir ce que les internautes recherchent

Dans la même veine, pour trouver des idées de contenus qui pourraient intéresser vos cibles, il y a Answer The Public et Also Asked. En partant d’un mot clé générique, ils récupèrent les requêtes les plus fréquemment posées par les internautes dans le moteur de recherche Google. Les résultats sont regroupés, classés et présentés sous la forme d’un graphique de type mind map. La petite différence entre les deux outils, c’est qu’Answer The Public se base sur les données « suggestions » de Google et Also Aksed utilise les données « autres questions posées ». Assez subtil pour les non-experts, mais les deux outils sont finalement complémentaires pour comprendre les intentions de recherche des internautes. Une comparaison est faite dans cette vidéo.

LanguageTool et Scribens pour une orthographe impeccable

LT est extension hyper utile au quotidien. Elle fonctionne (en plusieurs langues) sur les principaux navigateurs web, logiciels de rédaction (type Word et Google Docs) et messageries. Elle détecte vos fautes d’orthographe, de grammaire et de style. Vous n’avez qu’à cliquer sur le mot souligné et accepter la proposition de correction.

On aime aussi le correcteur orthographique Scribens, pour son analyse de texte et ses suggestions d’amélioration (vocabulaire, répétitions, phrases trop longues…).

Plagiarism Checker by Quetext (ou Duplichecker) pour éviter le duplicate content

Voilà un petit outil à usage des rédacteurs SEO et autres copywriters pour s’assurer de ne pas créer de duplicate content (ou contenu dupliqué) pour les pages web qu’ils rédigent. Il suffit de copier-coller le texte (ou une url) et de lancer la vérification. L’outil évalue le texte en le comparant à la Toile, puis lui attribue un score de plagiat. Il ne faudrait en principe pas dépasser 5 % environ pour rester sous les radars. Les phrases à risque sont soulignées et la correspondance avec la page web déjà existante est fournie. Ainsi, en modifiant le passage, on réussit à faire diminuer le score.

Perfect Post spécialement pour les posts LinkedIn

Pour aider à la rédaction de posts sur LinkedIn, l’extension de navigateur Perfect Post propose quelques fonctions sympathiques. Il permet de mettre en forme le texte (gras, italique, souligné…), de compter le nombre de caractères et d’ajouter facilement des émojis. On apprécie grandement de pouvoir visualiser où va se situer le « … voir plus » pour optimiser la longueur de nos phrases d’accroche. Enfin, si vous n’avez pas d’autre outil de gestion de réseaux sociaux (comme celui qui vient juste après), la fonctionnalité d’enregistrement de brouillon de post s’avère intéressante.

Agorapulse pour gérer plusieurs comptes de réseaux sociaux

Si vous cherchez un solution française pour la gestion de vos multiples réseaux sociaux, votre choix peut se tourner vers Agorapulse, comme c’est le cas pour nous. Quel confort de pouvoir centraliser au même endroit des fonctionnalités destinées à plusieurs comptes de réseaux sociaux et sur différentes plateformes ! Pour le suivi statistique en particulier, c’est un énorme gain de temps d’avoir accès à tous les KPI dans les rapports de performances et d’activité. En résumé, on le trouve facile d’utilisation et très complet pour gérer tous les aspects du social media management (message, modération, programmation, veille, social listening, bilan).

Pocket pour sauvegarder tous types de contenus web en un seul et même endroit

Lorsque l’on navigue sur Internet pour notre veille, on peut tomber sur un contenu intéressant, inspirant, instructif… Mais on n’a pas forcément le temps de le lire en entier à ce moment. On souhaite le garder pour plus tard, ou bien il nous a plu et on sait que l’on aura besoin d’y revenir plusieurs fois. Alors on clique sur l’extension « Save to Pocket » de notre navigateur et c’est tout. C’est sauvegardé. Quand on a du temps pour consommer les contenus, on accède à notre liste de n’importe où, depuis l’interface Pocket. On peut faire des recherches par mots-clés, ajouter des tags, mettre en « favoris », surligner des passages, etc.

Les logiciels de conception et de design

Flowmapp pour la conception UX

En phase de conception, cet outil s’avère très pratique pour dessiner les contours et aspects du produit final :

  • arborescence du site (sitemap) ;
  • parcours utilisateurs (userflow) ;
  • agencement des blocs de contenus sur les pages de sites web ou landing pages (wireframes).

Une fois les maquettes « Lo-Fi » (pour low fidelity) validées avec le client, on peut passer à des maquettes « Hi-Fi » (pour hight fidelity) et y ajouter textes, visuels, charte graphique… Pour ce faire, on va s’appuyer sur les logiciels ci-après.

Figma pour la conception UI

Nous utilisons majoritairement cette solution pour réaliser les maquettes d’interfaces en phase avancée de conception de sites et landing pages. Mais aussi pour les illustrations destinées aux réseaux sociaux et publicités on-line. De nombreux profils collaborent sur cet outil (UX/UI designer, développeur, social media manager…).

Adobe Suite pour la direction artistique

Pour l’image, c’est sans surprise que les logiciels de la suite Adobe figurent dans notre palette d’outils :

  • Photoshop, la référence pour la retouche et le montage photo.
  • Illustrator, pour les créations graphiques : illustrations, logos, icônes, infographies…
  • Indesign, pour tout ce qui est mise en page.

Nos outils pour la gestion de projets et l’organisation interne

Outils de gestion de projet

Notion : notre espace documentaire

Notion est notre base de connaissances, une sorte de « Wiki ». Elle centralise toute les informations à connaître concernant nos différents clients. On y rassemble également nos process internes, nos templates et check lists…

ClickUp pour la gestion de projets et de tâches

Nous gérons notre flux d’activité dans ClickUp. Les tâches sont assignées à des personnes, ce qui facilite la coordination sur un même projet. Nous avons créé un espace par client. À l’intérieur de chaque espace, on peut retrouver des dossiers pour les projets, et des listes pour distinguer les sujets. Par exemple, nous avons un espace pour le client A, au niveau du dessous un dossier « Stratégie de contenu », qui regroupe les listes « calendrier éditorial de blog » et « calendrier éditorial réseaux sociaux ». On peut, pour ce même client A, avoir un autre dossier spécifique au projet de refonte du site internet. L’avantage, c’est qu’à tout niveau de l’arborescence, ClickUp offre une vue consolidée du travail à faire : au niveau « projet », au niveau « client », et au niveau « agence ». En filtrant sur les tâches qui nous sont assignées, on sait exactement tout ce que l’on a à faire.

Slack pour la communication interne

Slack est la messagerie instantanée de l’équipe. Nous avons créé plusieurs canaux en fonction des sujets de conversation :

  • un canal par client,
  • un canal général pour les communications globales internes,
  • un canal au sujet de nos réseaux sociaux,
  • un autre pour partager notre veille,
  • et d’autres en fonction de nos projets et groupes de travail…

Les jours de télétravail, on s’en sert aussi pour faire nos daily meetings d’équipe via la fonctionnalité d’appel audio. Pour nos échanges one-to-one, nous pouvons également avoir recours à l’appel vidéo avec partage d’écran.

1password pour sécuriser nos mots de passe

Avec autant d’outils, il nous fallait bien un gestionnaire de mots de passe. C’est chose faite, avec la solution 1password ! Chacun possède un espace personnel où il peut y enregistrer les identifiants (login et mots de passe) des outils dont il se sert à titre individuel. Les identifiants des comptes « entreprise » sont enregistrés dans des espaces accessibles à tous les collaborateurs.

Harvest pour le suivi des temps

Harvest est une solution de time tracking. Elle nous sert à enregistrer les temps passés par projets. Les rapports fournissent les informations consolidées permettant de calculer la rentabilité de chaque projet ou client géré. 

Et voilà ! Nous avons fait le tour de nos outils préférés. Cette liste n’est pas exhaustive et nous ne prétendons pas non plus détenir LA stack marketing complète et idéale. Le secteur des technologies marketing (MarTech) évolue très vite. De nouveaux outils digitaux voient sans cesse le jour et les fonctionnalités proposées sont toujours plus excitantes ! Dans ce contexte, il faut faire attention à ne pas se précipiter et se jeter sur les dernières applications à la mode, au risque d’exploser son budget (et sa charge mentale). Il faut du temps pour tester un outil, se l’approprier, l’intégrer dans sa stack existante, puis en tirer tout le potentiel. En vous dévoilant notre liste d’outils marketing et comment on s’en sert, nous espérons vous avoir aidé à faire vos choix dans la jungle de toutes ces solutions digitales.

Vous souhaitez faire auditer votre dispositif digital ? N’hésitez pas à nous écrire pour en discuter !

Posté par Laëtitia Gentili

Nos experts décryptent
les actualités du digital

Notre stack marketing 2022 : on lève le voile sur nos outils !

Une question revient souvent au sein des entreprises en pleine croissance : quels outils choisir et pour quoi faire ? Ah, ce serait si simple s’il existait une parfaite boîte à outils du marketing digital ! Eh bien, non. Cela peut même devenir casse-tête de tester et de comparer toutes les solutions du marché. Si vous êtes responsable…

Voir plus

Quel contenu pour un site vitrine ? Les pages essentielles à avoir (+ exemples)

Quel que soit le secteur dans lequel vous avez décidé d’entreprendre, il est désormais indispensable d’avoir un site internet pour vous faire connaître et promouvoir votre activité. Vous envisagez de créer votre premier site web ? Un site internet professionnel, simple, mais bien construit, qui présente votre entreprise et met en valeur vos produits et services……

Voir plus

20 types d’articles de blog : pour ne plus jamais être à court d’idées !

Vous cherchez à donner plus de visibilité à votre site internet ? Pour cela, vous avez mis en place un blog, ou envisagez de le faire ? Très bien, mais après avoir publié vos premiers articles, vous vous demandez comment continuer d’alimenter votre blog dans la durée… Comment ne pas vous retrouver en manque d’idées,…

Voir plus

Construire une équipe marketing digital complète : quelles compétences réunir ?

Responsable marketing, chef d’entreprise ou fondateur de startup, tôt ou tard, vous allez être confronté à la problématique de créer votre équipe marketing digital pour soutenir la croissance de votre entreprise. Vous aurez besoin à la fois de ressources supplémentaires pour produire, mais aussi d’experts capables d’imaginer une stratégie et de la décliner sur le terrain opérationnel. Cela étant dit, quelles sont les compétences indispensables à aller chercher pour composer son équipe marketing digital ? Quels profils complémentaires faut-il réunir pour constituer une « dream team » ? Comment organiser une équipe grandissante pour qu’elle fonctionne efficacement ? Ce sont quelques-unes des questions qui vont se poser à vous, et auxquelles nous allons vous aider à répondre.

Voir plus